Libérez enfin votre créativité !

Cet été, découvrez l’aquarelle « minimaliste » !

Cet article participe à l’événement « Activité(s) pour l’été » du blog peinture-aquarelle-facile.com.

Ayant déjà suivi plusieurs vidéos tuto réalisées par Katell, je suis très contente d’avoir l’occasion de montrer comme j’ai bien progressé en 2 ans …

 

exemple d’aquarelle réalisée d’après un de ses tuto

 

Parce que l’on a tous été débutant un jour 🙂 L’un de mes articles préférés de ce blog est justement destiné aux débutants à l’aquarelle.

Bien sûr, j’ai reçu des enseignements de divers horizons et notamment d’aquarellistes ne résidant pas en France. Et c’est ainsi que j’ai découvert l’aquarelle minimaliste et l’aquarelle « loose », que je vais avoir le plaisir de vous présenter.

Alors si vous cherchiez une jolie activité artistique pour cet été, vous êtes au bon endroit !

Tout d’abord, laissez-moi vous raconter comment j’ai commencé à peindre à l’aquarelle

 

Découverte de l’aquarelle

J’ai la chance d’avoir eu une mère passionnée par le dessin et par la peinture (notament aquarelle et peinture à l’huile.

Ainsi, depuis toute petite j’ai pu voir une « artiste » à l’œuvre !

Ma mère était une artiste contrariée : elle aurait aimé faire les beaux arts mais à l’époque (elle est née en 1939), un métier artistique n’était pas un « vrai métier » !

Il n’était pas non plus question de pouvoir suivre des formations « en ligne » comme je peux le faire de nos jours.

Ma mère a donc mis de côté sa passion pour travailler en tant que scientifique dans un laboratoire, jusqu’à ce qu’elle devienne mère au foyer pour s’occuper de nous trois (mes deux frères et moi).

De temps en temps, elle s’inscrivait à des stages de peinture pour « s’amuser » et elle peignait à la maison d’après son inspiration …

En 1997, alors que je traversais une période difficile en termes de santé (dépression liée à ma sclérose en plaques qui n’était pas encore diagnostiquée), je m’étais mise moi aussi à peindre quelques aquarelles.

Voici ma 1ère aquarelle « réussie » !

Une fois sortie de dépression, j’ai repris mes études juridiques et n’ai plus retouché à l’aquarelle duurant des années ..

Jusqu’à ce que je « tombe » sur mon ancienne palette de couleurs.

 

Une aquarelle par jour ?

Ma mère avait elle aussi arrêté cette pratique et elle me disait toujours qu’un jour elle s’y remettrait sérieusement …

Sauf que ce jour n’est jamais arrivé !

Alors quand j’ai retrouvé mon matériel d’aquarelle (et celui de ma mère), j’ai de suite eu envie de m’y relancer !

Nous étions alors dans cette période un peu étrange du début de l’épidémie du covid 19 : le 1er confinement fut pour moi l’occasion de resortir mes anciennes aquarelles et surtout de remettre de l’eau dans mes couleurs encore intactes après tant d’années !

Assez rapidement je me suis vue devenir addict ! A tel point que dans le but de progresser plus vite, je me mettais à peindre 1 aquarelle par jour.

A ce rythme là, j’ai pu devenir une « boulimique » d’aquarelle : je dévorais toutes les vidéos d’aquarelle sur youtube et je tentais de mettre en pratique ce que j’apprenais.

Comme pour tout le monde, mes débuts étaient assez laborieux !

Mais j’étais si motivée que je n’ai rien lâché et j’ai cherché à me former le plus possible.

 

L’aquarelle réaliste

J’ai mis du temps avant de découvrir l’aquarelle humide sur humide .. Mon 1er coup de cœur s’est porté sur l’aquarelle réaliste d’Anna Mason, et je me suis même inscrite à son école en ligne, après avoir réussi à peindre ma 1ère cerise réaliste.

J’ai continué à peindre des aquarelles de manière réaliste, mais il me fallait apprendre aussi à travailler humide dans humide si je voulais pouvoir intégrer les deux types de pratiques de l’aquarelle : un 1er plan réaliste et un fond réalisé en humide sur humide !

 

Aquarelle humide sur humide ou humide sur sec ? 

Un peu plus tard, j’ai découvert les aquarelles de Rémi Lach et j’ai alors voulu suivre ses formations …

Je me souviens que pour « ciel vibrant » , cela m’avait fait pratiquer plus de 10 fois la technique enseignée avant d’obtenir une aquarelle digne de ce nom !

 

Aquarelle réalisée après m’être inspirée d’une vidéo tuto sur Internet.

 

Aquarelles réalisées d’après photo

 

Aquarelle de paysages urbains

 

Ce que j’aime dans l’aquarelle, en dehors de la transparence qu’elle permet d’obtenir et qui en fait un médium particulier, c’est qu’il n’y a pas de limites !

Dernièrement, j’ai découvert l’aquarelle de type « paysages urbains ».

 

 

Aquarelle « minimaliste » et aquarelle « loose »

Non non, je n’ai pas oublié le sujet de cet article !

Mais il me fallait commencer par vous expliquer tout le déroulé de mon parcours jusqu’à la découverte de ces deux types d’aquarelles :

  • aquarelle minimaliste : l’objectif est de donner un nombre minimum de coups de pinceaux pour obtenir l’effet souhaité

Cette aquarelle participe à un concours  pour gagner une formation au paysage minimaliste !

ces deux aquarelles on été réalisés d’après une vidéo réalisée par une aquarelliste qui enseigne sur Patreon (Lois

 

  • aquarelle « loose » : ici il s’agit de suggérer plus que de montrer …

 

 

Envie de découvrir l’aquarelle cet été ?

Si vous habitez à Montpellier ou bien que vous y serez en vacances cet été et que vous rêvez de découvrir l’aquarelle, je vous invite pour une séance découverte un dimanche matin ou un soir de la semaine, pour 2 heures avec moi

Si vous êters intéressé(e), laissez-moi un commentaire ci-dessous

Chrystèle

 

 

Voici mon bureau …

où je travaille sur mes aquarelles

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

13 commentaires sur “Cet été, découvrez l’aquarelle « minimaliste » !”